Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits silmarils, livre II : Le cerf II (Penlodh, Maica, PG)

Se déroule peut après l'installation des Noldor de Fingolfin au bord du lac Mithrim, et est postérieur au Cerf I.

(je me rends compte que mon fichier d'écriture des vacances fait déjà 13 pages !)



Ce n'était pas la première fois qu'il croisait la jeune fille elfe dans le camp. Presque à chaque fois, il la voyait transportant des animaux inertes. Pourtant, elle était encore très jeune. A Tirion et Valimar, la plupart auraient encore joué à la poupée. Ici en Beleriand, les moins âgés devaient aussi participer aux tâches les plus ingrates.

« Jeune fille », dit-il. « A quelle maison appartiens-tu ? »

« Mon père et mon frère servaient la Maison de Makalaurë », répondit-elle en fronçant ses sourcils épais. « Mais il nous a trahis en Araman... Et il a tué nombre de ceux qui sont de la race de ma mère, à Alqualondë. Maudits soient les Fëanoriens ! »

Elle s'arracha un cheveux qu'elle jeta sur le sol.

« Maintenant, nous servons les barons de Nolofinwë », affirma-t-elle avec force.

« C'est une bonne chose », approuva le conseiller de Fingolfin en souriant. « Et d'où viennent ces bêtes, que tu portes avec toi ? T'as t'on demandé de les porter à ton seigneur ? »

« Non », répondit l'adolescente. « C'est moi qui les ai tuées. »

Le sourire de Penlodh fondit.

« Comment... » s'étonna-t-il.

« A l'arc », répondit-elle, se méprenant sur le sens de ses paroles. « Sauf le lièvre… J'avais posé un piège. »

Elle fit un signe de tête.

« Je dois y aller maintenant, monseigneur. »

Penlodh baissa les yeux, demeurant muet. L'adolescente se dirigea d'un pas décidé vers la longue maison de granit nouvellement construite qui abritait le garde-manger et les saloirs (les Sindar d'Hithlum avaient enseigné aux Noldor comment conserver la viande sur de longues périodes).

« Le climat est de plus en plus rude, Maica... » fit remarquer un des bouchers.

Il prit les animaux que lui donnait la fille.

« Cela fera un repas chaud pour quelques Noldor, ce soir. »

La jeune fille hocha la tête. Elle sortit du bâtiment et s'arrêta quelques instants, tournant le dos à la rue de terre battue qui commençait à prendre forme. Sa bouche trembla, un filet de larmes coula sur ses joues. Elle fouilla dans son paletot usé, en sortit un petit oiseau de papier, qu'elle regarda quelques instants. Puis elle le rangea, et sécha ses larmes.



Tags: maudits silmarils
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 3 comments