Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits silmarils, livre II : L'androgynie (Fingon/OC, PG-13)

Fingon regarde encore des boobs...

Scène pouvant être lue de manière indépendante.



Quand Fingon fit son entrée dans la tente de sa camarade, il la trouva en train de se déshabiller. Elle venait juste d'ôter sa sous-veste de protection en cuir. Après l'avoir salué, elle retira ensuite sa chemise de corps. La présence de l'homme ne la gênait pas, car elle n'était pas nue sous celle-ci : sa poitrine était comprimée par des bandages.

Le prince semblait fasciné par cette vision : les épaules frêles malgré l'entraînement, qu'on ne devinait pas sous les différentes couches de vêtements et d'armure, les seins applanis par les bandes de tissu...

« Arrête de me mater », dit Maica.

Le visage de Fingon se colora.

« Pourquoi cherches-tu à cacher ta poitrine ? » demanda-t-il.

« Pour qu'on me respecte », répondit la femme-elfe. « Ces deux boules de graisse semblent être considérées par certains comme un handicap. »

Elle prit une nouvelle chemise, parmi les vêtements qui étaient étendus sur les sièges pliants. Le regard de Fingon les parcourut avec curiosité. Il en avisa un qui était couvert de taches de sang, et le prit dans ses mains, l'air inquiet.

« Je ne savais pas que tu t'étais blessée à la jambe récemment. »

« Je ne me suis pas blessée... » répondit sobrement la jeune femme. « C'est mon pantalon de règles. »

Fingon le lâcha vivement, comme s'il lui brûlait les doigts.

« Cela t'apprendra à faire le curieux. »

Mais Fingon semblait toujours curieux.

« Dis-moi... Qu'est-ce que l'on ressent... Quand on saigne ? Pour ses menstrues. »

Maica le considéra avec une sorte d'étonnement blasé.

« Est-ce que ça fait mal ? »

« Oui. »

« Comment ? »

« Pourquoi me poses-tu cette question ? »

« Hé bien, j'aimerais savoir... »

« Comme si tu avais mangé du poisson pourri, et qu'on te donnait des coups de genoux dans le bas-ventre et les parties. »

La grimace sur le visage de Fingon parut la satisfaire. Elle boutonna sa chemise.

Fingon la regardait toujours, et se fit la réflexion qu'elle n'était pas comme feu sa belle-soeur, une pure Noldo grande et carrée. Elle était plus longiligne, comme les Teleri et les Sindar. Et malgré qu'elle n'eût aucune occupation typiquement féminine, sa taille était fine, et ses hanches larges – tout le contraire de son corps à lui. Il se souvint alors des leçons apprises dans son enfance, sur le corps des elfes : Eru a conçu les elfes femelles avec un bassin large, pour qu'elles puissent mettre au monde des enfants ; leurs rondeurs leur permettent de se nourrir et de nourrir l'enfant, en cas de besoin. Mais tout cela est inutile pour les mâles, Eru ne leur a donc pas donné. Car Eru ne produit rien en vain.

Tags: maudits silmarils
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments