Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits silmarils, livre II : La portée (Fingon, Fingolfin, PG)

Ira dans le chapitre 49 du livre II, mais peut être lu comme une scène indépendante.



Quand Fingolfin croisa son aîné ce jour-là, il portait un large panier à la hauteur de sa poitrine. Il s'arrêta pour regarder l'intérieur du panier : ce dernier était rempli de boules à poil ras remuantes.

« Bonjour Père », dit Fingon.

« Qu'est-ce c'est ? » s'interrogea le monarque.

« Ma chienne a accouché, et je les transporte tous dans un endroit plus grand. »

« Tu as une chienne ? Depuis quand ? »

« J'ai déjà perdu deux de mes chiens récemment : à peine a-t-on appris à les connaître qu'ils meurent... C'est encore pire que pour les chevaux d'ici. J'ai donc décidé d'en faire une lignée, qui sera toujours avec moi. »

« Je comprends. »

Fingolfin regarda à nouveau le panier.

« Prenez-un dans vos bras, Père », proposa Fingon.

Le roi hésita d'abord, puis prit un des chiots dans ses mains, couvertes d'anneaux et de chevalières. Le petit corgi, les yeux fermés et le corps indistinct, ne ressemblait encore pas à grand chose.

« On dirait un bébé renardeau », fit remarquer Fingolfin.

« C'est celui qui est sorti en premier », dit Fingon. « Je le reconnais grâce à la tache blanche sur son dos. C'est particulier d'en tenir un dans ses bras pour la première fois, n'est-ce pas ? »

Fingolfin regarda le chiot qu'il tenait dans ses mains, puis son fils aîné, mais comme s'il voyait autre chose, de distant et perdu. Ses yeux luirent un bref instant.

Il reposa le chiot dans le panier en silence.

« Tu auras bientôt des enfants, toi aussi », finit-il par dire.

Fingon ne répondit pas. Il semblait avoir perdu son enthousiasme initial.




Tags: maudits silmarils
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments