Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits silmarils, livre II : Le séminaire II (Russingon, Daeron, PG)

Les lunettes anti reflets bleus (et le repos ?) me permettent d'écrire à nouveau ! Suite du chapitre 17 "Maedhros le Magnifique" (voir le début ici).
Je crois que c'est parti pour être un des chapitres les plus nawaks de cette histoire...



« Commençons par Daeron », dit le conférencier.
« Bonjour Daeron », dirent le Nain et l'elfe sylvaine.
« Racontez-nous votre histoire. »
Daeron se leva.
« Hé bien, il y une femme… Que j'aime beaucoup depuis longtemps. Sa beauté n'a pas d'égale sur cette terre. »
« Je pense que chaque personne autour de cette table vous dira la même chose », opina le formateur.
« Mais c'est la réalité ! Elle est presque divine. »
« Une métaphore créée par la passion amoureuse. »
« Non, techniquement, sa mère est une déesse. »
Le formateur se gratta le front.
« Quoiqu'il en soit », reprit le célèbre barde. « Je pense que mes sentiments ne sont pas partagés. Et son père, son père est vraiment acariâtre. »
Maedhros ne put s'empêcher de sourire. Daeron se rassit.
« Bili ? » dit alors le conférencier.
Le Nain se leva à son tour.
« Il y a une personne pour laquelle j'éprouve de tendres sentiments... »
Les autres participants hochèrent la tête.
« Une femme, à Nogrod… Jamais je n'ai vu une si grande habileté à manier le marteau… Elle a de magnifiques yeux marrons… Et une barbe brillante, qui semble douce et soyeuse. »
Les elfes plissèrent les yeux.
« Mais elle en aime un autre ! » poursuivit le Nain. « Je suis désespéré. »
Maedhros eut soudain l'air mélancolique.
« A votre tour, Lana », dit le formateur.
L'elfe Nando se dressa fièrement.
« J'aime un autre elfe de ma tribu. Je suis cuisinière, et lui est chasseur. Quand je l'ai vu pour la première fois, je suis restée immobile sans pouvoir bouger jusqu'à ce que la nuit tombe. Mais il est déjà fiancé à une autre femme ! Je ne dors plus, je ne mange plus depuis des semaines... »
« Mais vous buvez, tout de même ? » s'enquit le Nain.
« Bien sûr que oui », répondit Daeron, « sinon elle serait déjà décédée. »
« Merci Lana, pour votre témoignage, que nous approfondirons plus tard, comme les autres. Maedhros ? »
Le fils de Fëanor se leva. Etant donné qu'il n'était pas volontaire pour participer à cette petite réunion, il avait l'air particulièrement agacé.
« J'aime un… euh une femme. Elle est très proche de moi… Mais nos deux familles ont eu des… différends. C'est quelqu'un d'exceptionnel. Illeu-Elle m'a sauvé la vie une fois, et alors je me suis rendu compte... »
Le formateur lui glissa à l'oreille.
« Vous pouvez dire que c'est un homme. Tout le monde sait que vous... »
« Bon d'accord c'est un HOMME », lâcha Maedhros.
Lana et Bili ouvrirent de grands yeux, mais Daeron n'eut pas l'air surpris.
« Les tendances de Maedhros... » murmura à nouveau le formateur son oreille.
L'elfe roux s'écarta de lui brusquement.
« N'oubliez pas, nous ne sommes pas là pour juger », rappela doctement le conférencier.
Les autres hochèrent la tête.
« Oui, c'est vrai ! » s'exclama Maedhros. « J'aime les hommes, c'est un fait. Je suis un homosexuel invétéré, un inverti, un amateur de Ner et non de Niss ! J'aime les muscles, les gros sourcils, les longs cheveux bien virils. »
Le formateur lui posa une main sur l'épaule.
« C'est bien que vous l'ayez dit. Ici nous sommes là pour vous aider. »
Tags: maudits silmarils
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments