Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits silmarils, livre II : La visite (Fingolfin & family, welsh corgy, Celegorm, PG)

Une scène du chapitre suivant ("Le roi de fer")...



En ce jour de printemps, c'était Turgon qui venait au Grand Roi des Noldor, et non l'inverse.

« Mon fils ! »s'exclama Fingolfin en ouvrant les bras. « Ta venue est un tel plaisir. »

Turgon accepta avec soulagement une accolade cette fois traditionnelle, se souvenant du mauvais coup qu'il avait pris sur le cou lors de sa dernière visite. Puis Fingolfin s'écarta. Son regard le balaya des pieds à la tête. « Tu portes encore du blanc. Pourquoi n'essayes-tu pas le bleu ? »

Le roi de Gondolin leva les yeux au ciel. La Blanche Dame des Noldor s'avança à son tour vers son père, et lui fit révérence.

« Irissë... » Fingolfin posa une main sur son épaule quand elle se redressa. « Tu es resplendissante. Et je vois que Turukano t'influence toujours dans tes choix vestimentaires... »

« C'est mon propre choix ! » protesta la femme elfe. « Et j'aimerais qu'on me considère autrement que comme une sœur ou une fille, dont la première fonction est d'être jolie ! »

Pour toute réponse, Fingolfin lui tapa à nouveau sur l'épaule.

« Où est Findekano ? » demanda alors Aredhel, agacée.

« Fingon ? » répondit son père. « Il accueille les arrivants d'Himlad. »

Car Turgon et Aredhel n'étaient pas les seuls à avoir fait long voyage pour la fête. Il y avait toute une délégation de Fëanoriens, à l'autre bout du champ des festivités, éclairé par les flambeaux.

« Tyelkormo ! » s'exclama Aredhel.

Elle s'élança vers son cousin.

« Surveille ta soeur », glissa Fingolfin à Turgon. « Il ne manquerait plus qu'elle et lui... »

Celegorm était accompagné d'un énorme chien gris, de la race des Chasseurs de Loups de Valinor. A côté de lui, le petit chien de Fingon faisait pâle figure.

« Que lui est-il arrivé ? » s'enquit le Fëanorien avec un sourire ironique. « On lui a coupé les pattes ? »

« Bien sûr que non… C'est sa race, ils sont tous comme cela. »

Les deux hommes se retournèrent brusquement à l'arrivée d'Aredhel.

« Cousine ! » s'exclama Celegorm. « Je ne pensais pas te trouver ici. Cela fait si longtemps… »

« Ma sœur... » dit Fingon.

« Mon frère... » répondit Aredhel. « Mais qu'est-ce que c'est ? »

« C'est mon chien », expliqua Fingon.

« On peut chasser avec ? »

« Non. C'est un chien de berger. »

« Mais il est minuscule. Les moutons le mangeraient. »

Fingon était vexé.

« Comment va Maedhros ? » demanda-t-il tout de même.

« Oh, tu n'es pas au courant ? » dit Celegorm. « Il est venu avec moi... Il ne va pas tarder d'ailleurs. Ses gens s'étaient arrêtés au bord du fleuve. »

Les sourcils du fils de Fingolfin s'étaient haussés brusquement.

« Vraiment ? Je pensais que tu venais avec Maglor... » dit-il, la voix voilée.

« Non, Nelyo a insisté pour le remplacer. Quand il a entendu dire que tu étais blessé... »

Le regard de Fingon se détourna des contreforts de Barad-Eithel, dévala la colline, se porta vers le sud du fleuve Sirion. Un groupe d'elfes aux étendards rouges marqués d'une étoile à huit branches longeait le fleuve.


Tags: maudits silmarils
Subscribe

Recent Posts from This Journal

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments