Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits Silmarils, livre III : Le devoir conjugal (Fingon/Meril, Fingolfin, PG-13)

(Se passe plusieurs mois après le mariage de Fingon et sa nuit de noces)



Peu après la fin du dernier service, baies rouges et liqueurs, Findekáno était parti s'aérer quelques minutes sur l'un des balcons du château-forteresse, qui surplombait la vallée du Sirion.

Il y fut bientôt rejoint par son père, enveloppé de fourrures, qui ferma les portes derrière lui.

« Tu n'as pas froid ? », demanda le roi à son fils aîné, comme pour lancer la conversation.

« Pas après un tel repas, Père… »

« Dis-moi... » Fingolfin posa sa main couverte de bagues sur le bras du prince. « Il y a une rumeur qui court au sein de la famille de ton épouse… »

« Ah ? »

« Cette rumeur prétend... » Le roi s'approcha, les sourcils froncés, et sa voix devint murmurante. « Cette rumeur prétend que le mariage n'a pas été consommé. »

Fingon détourna le regard.

« Nous dormons ensemble tous les soirs, Père. »

« Mais… Est-ce que vous avez ? Enfin, tu sais comment ça fonctionne, n'est-ce pas ? Est-ce que tu as… »

Le visage de Fingon ne donnait pas l'impression qu'il ait compris, alors Fingolfin poursuivit, chuchotant : « Est-ce que tu as mis l'épée dans le fourreau ? »

« Quoi ?! »

« Tu comprends ce que je veux dire, n'est-ce pas ? »

Fingon regarda son père ; il avait l'air tout à fait sérieux. Du moins, autant que d'habitude.

« Sommes-nous vraiment en train d'avoir cette discussion, Père ? »

« Oui, mon fils. Il faut que je sache. Tu dors avec Meril. Cependant, est-ce que ton épée est allée dans son… Est-ce que le lembas a été enfourné  ? »

Fingon se cacha le visage dans les mains.

« Je-je-je... »

« Précisément, qu'avez-vous fait ? »

« Je l'ai embrassée, Père », balbutia Fingon.

« Tu es au courant qu'une femme ne tombe pas enceinte de cette manière. »

« Pourquoi parler d'elle ainsi… Ce n'est pas un four, ou un fourreau... »

« C'est juste. Mais n'était-ce pas cela le but de ce mariage ? Eviter les problèmes de succession, et voir un Celegorm ou un Curufin porter la couronne des Noldor. Tu sais que ton frère n'aura pas d'autre enfant. Est-ce que tu as des problèmes pour... »

« Pour... »

« Pour… lever l'épée ? »

« Père ! »

« Elle est suffisamment jolie pourtant… Je ne comprends pas. »

« Suffisamment ?! »

« C'est peut-être l'anxiété. On est toujours un peu fébrile la première fois. »

« Je veux mourir », faillit dire Fingon.

« Sinon, tu peux toujours essayer de te préparer, avant qu'elle te rejoigne. »

« Que veux-tu dire par là... »

« Hé bien, pour être prêt au moment où elle arrive… Tu affûtes l'épée, juste avant. Quoi, pourquoi tu es tout pâle ? »

« Je crois que c'est la tarte aux myrtilles. »

« Bon. Réfléchis-y. »

Fingolfin regagna la grande salle à manger, laissant son fils sur le balcon. Fingon leva la tête, pour contempler la beauté des étoiles... Mais sa vue se brouilla ; il pleurait.




Tags: maudits silmarils
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments