Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

  • Mood:

Maudits Silmarils, livre II : La chanson (Russingon & divers, PG)

L’air de harpe que j’ai en tête est celui-ci



Comme Hildor était pris par ses obligations au conservatoire, le roi de Gondolin avait convié à la cour, pour sa distraction, Nieninquë et Ecthelion, venus avec leur harpe et flûte.

« Quel air désiriez-vous que nous vous jouions, majesté ? », s'enquit la sœur de Penlodh, en faisant la révérence.

« J'aimerais écouter celui que joua mon frère au Thangorodrim », se contenta de répondre Turgon. « Cela serait-il possible ? »

« Oui », s'empressa de répondre Ecthelion. « Je l'avais joué avec le seigneur Fingon quand il m'avait invité dans sa tente ! »

Le roi tendit une main défensive : « Je ne veux pas en savoir plus. Gardez les détails pour vous. »

Quant à Glorfindel, il s'imaginait aussi toutes sortes de choses. Après l'avoir prise à part lors de la promenade du mois dernier, voilà que le roi voulait entendre jouer la Dame de ses Pensées ? Ce n'était pas la première fois, mais ne fallait-il pas voir là un lien de cause à effet ?

Plus noble que jamais dans sa robe en mousseline, Nieninquë commença à égrener les cordes, et Ecthelion le Beau souffla dans sa flûte magnifique. Après quelques mesures, la femme-elfe se mit à chanter, avec une voix haut perchée qui donnait à cette chanson simple une portée plus artistique :

Quand au matin les fleurs éclosent
Je ne peux croire leur éclat.
Tenu par la peur et la mort longtemps
Seul, j'ai erré.

Sous les feuilles d'argent étincelle la rivière
Et les rires de ceux qui s'aiment.
Car ici est le lieu où le coeur est léger
Ici est le lieu où rien jamais ne meurt.

Les yeux du roi commençaient à s'embuer. Penlodh, qui était apparu mystérieusement à sa droite, lui tendit un mouchoir de dentelle.

Mais pendant que Turgon se mouchait bruyamment, bien loin de Gondolin, à plus d'une centaine de lieues à l'est, dans sa forteresse gelée, Maedhros chantonnait lui aussi.

Ce jour où je te regardais tu me voyais aussi
Mais me voyais-tu, ou me regardais-tu ?





Tags: maudits silmarils, tolkien
Subscribe

Recent Posts from This Journal

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 1 comment