Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits Silmarils, livre II : L'enquête (PG, 369 mots)

Plus ou moins la suite du précédent… Je ne sais pas si je l'intégrerai au final, j'avais juste envie de m'amuser un peu, mouah ah ah.



Lors d'une promenade de la cour dans la vallée de Tumladen, Turgon s'empressa de marcher aux côtés de Nieninquë, puis de s'entretenir avec elle un peu à l'écart.

« Madame, je ne sais comment aborder le sujet moins directement… Mais votre frère m'a parlé d'une femme qu'il aime en secret. »

Les sourcils de la musicienne s'arrondirent. Quant au roi, il hésitait à mentionner que l'inconnue était mariée, par peur de porter préjudice à son collègue si sa sœur l'ignorait ; il se retint.

« Penlodh vous en a parlé ? » demanda Nieninquë.

« Oui. J'avais bien imaginé quelque chose de semblable, pour tout vous dire. »

La soeur eut un sourire malicieux.

« Et vous voulez en savoir plus, c'est cela ? »

« Je l'avoue, je suis curieux… J'aimerais connaître l'identité de la personne exceptionnelle qui a pu retenir son attention. »

La musicienne pouffa.

« Cela ne se voit pas, je vous le concède, mais mon frère est très affectif. Et en matière de sentiments amoureux, je crois qu'il est juste comme tout le monde. Je ne connais pas l'identité précise de cette personne, mais elle pourrait bien être complètement fade. »

Le roi eut l'air déçu.

« Je pense quand même… Que c'est quelqu'un dont il est proche… Peut-être une dame appartenant à une haute famille de la Tour de Neige ou du Pilier… »

« Tout ce que je sais... »

Ses yeux pétillèrent ; elle se rapprocha du roi, pour lui murmurer à l'oreille : « Tout ce que je sais… C'est que je crois qu'il a un type. Il préfère les brunes aux yeux clairs. »

« Ça explique tout ! », s'exclama Turgon. « C'est pour cela qu'Idril ne l'intéressait pas… Je devrais peut-être essayer avec Aredhel. »

« Oh non. Elle est trop pâle. Il préfère les peaux un peu plus sombres. »

Turgon se gratta le menton. Plus loin, à une centaine de mètres de là, caché derrière un bosquet, Glorfindel se morfondait.

« Je dois me rendre à l'évidence !», soupira-t-il. «  Ces yeux brillants, ces mots doux échangés à l'oreille, ne peuvent tromper... Il y a quelque chose entre Elle et le roi ! »




Tags: maudits silmarils
Subscribe

Recent Posts from This Journal

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments