Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

  • Mood:

Maudits Silmarils, livre II : Le radeau (Ecthelion/Belin, R)

Pardon pour cette pauvre bête.



Contexte : Après avoir servi Fingon et son père, puis être revenus à Gondolin, Ecthelion et Belin ont entrepris le grand voyage d'exploration à l'est des Terres du Milieu dont ils avaient toujours rêvé. Malheureusement, un enchaînement de conneries commises par Ecthelion les amènent à finir sur un radeau au milieu de nulle part.



Cela faisait plusieurs jours que le radeau de fortune dérivait sur les flots au large des Territoires du Sud. Belin et Ecthelion étaient étalés de chaque côté du pitoyable mât. L'elfe avait laissé à l'humain le peu d'ombre que donnait la voile. Mis à part leurs armes et leurs gourdes, une masse blanchâtre finissait d'orner ce triste spectacle, comme un chapeau glutineux surmontant de fines tentacules.

« Qu'est-ce que c'est ce truc ? », se demanda Ecthelion à voix haute, tout en essuyant d'un geste du bras la sueur qui coulait sur son front.

« J'l'ai vu dans un livre, Messire », dit faiblement Belin. « Il ne faut point la toucher, car elle pique. »

Ecthelion sortit Orcrist de son fourreau, et titilla l'animal mort avec le bout de l'épée.

« Mais ça s'appelle comment ? »

« Une nouille des mers », expliqua Belin.

Ecthelion la balança à l'eau.

« J'ai soif », gémit tout d'un coup Belin.

Sa gourde était vide.

« Prenez la mienne », dit Ecthelion en lui tendant. « Il en reste encore. »

« Non messire, j'n'vais point vous prendre votre eau. »

« Mais vous vous déshydratez plus vite que moi ! Regardez ma joue. »

Il se la pinça. Elle était encore fraîche et élastique, comme une pêche. Belin était rouge et abîmé, et il y avait de petites rides sur sa peau.

« D'accord alors, j'veux bien une gorgée. »

Il but, en faisant attention à ne pas en prendre plus. Puis il s'écroula à nouveau sur les planches.

« Je pense qu'on va mourir ici. »

« Ne dites pas ça... »

« Si Messire… On n'aura bientôt plus d'eau. »

« On sera ensemble si on meurt ? », s'enquit soudain Ecthelion.

« Il paraît qu'non. Vous vous irez au Paradis des Fées, puisqu'vous n'êtes pas un Elfe Maudit comme le roy. Moi je ne sais point où j'irai. »

Ecthelion se mit à pleurer.

« Qu'est-ce que t' – vous arrive ? »

« J'n'veux pas être séparé de vous » balbutia l'elfe.

Belin lui posa une main sur l'épaule.

« Alors faut prier le Bon Dieu. Comme il nous a fait nous rencontrer, p't'être qu'il f'ra qu'on s'retrouv'ra. »

« Belin... » murmura Ecthelion, ses yeux gris scintillant comme la mer.

« Regardez messire ! Encore un p'tit dauphin là bas ! C'est comme si c'estoit t'un signe ! »

« C'est pas un dauphin », répondit machinalement Ecthelion. « Ils n'ont pas la nageoire comme ça. »

L'humain réalisa d'un coup, faisant le rapport avec un dessin du bestiaire de sa bibliothèque.

« Les Dents-dans-la-Mer ! »

L'aileron se rapprochait du radeau. Belin pâlit. L'ombre passa sous l'esquif une fois ; l'aileron jaillit entre deux planches mal jointes. Il fit un grand tour large autour de l'embarcation… Puis une nouvelle fois l'aileron surgit, cette fois entre les jambes de Belin, qui hurla, pris aux tripes d'une terreur primaire.

« Il veut nous manger !!! » s'exclama-t-il.

« Mais non il veut pas nous manger ! », répondit Ecthelion, en saisissant son épée.

Il se posa à genoux au bord du radeau, guettant le prochain passage du poisson géant. Belin s'agrippait au mât, grimaçant de panique.

Le requin se dirigeait tout droit vers l'elfe. Ecthelion éleva Orcrist, puis l'abattit, mais il ne réussit qu'à le frapper au milieu du dos, et la bête emporta l'épée avec elle.

« Mon épée ! », s'exclama l'elfe.

Il se jeta à l'eau et fit quelques brasses de crawl.

« Non messire ! »

« Allez viens saloperie !!! », cria Ecthelion, qui se maintenait sur place en bougeant légèrement les bras comme un canidé.

L'aileron suivi de l'épée firent demi tour, et se dirigèrent vers lui.

« Approche ! Je suis bon à manger ! »

Belin se cacha les yeux, sanglotant.

Le requin était sur Ecthelion, mais Ecthelion fit un brusque mouvement de côté, et il s'accrocha à l'épée, car le requin n'était pas très long – il faisait la même taille que lui. Il l'entoura alors de ses bras, en poussant des cris guerriers. Mais la bête se débattait, sa tête à la grande gueule garnie de grandes dents, sortit de l'eau. Elle donnait des coups. Les bras de l'elfe glissèrent, lâchant prise. Alors le requin se tourna vers lui, gueule grande ouverte.

Mais Ecthelion tendit les mains assez vite, une main de chaque côté de la gueule, qui semblait hurler. Lui aussi hurlait. Les yeux noirs du squale rencontrèrent les yeux devenus flamboyants du guerrier elfe, mais non moins effrayants.

Celui-ci plongea d'un coup, pour réapparaître plus loin. Cette fois néanmoins, il saisit la queue du requin, qui perdait déjà beaucoup de sang à cause de l'épée.

Alors, semblant nanti d'une force démonique, Ecthelion se mit à frapper le requin contre un rocher qui se trouvait là, comme si le poisson avait été une sorte de gourdin qu'il tenait par le bout.

« Tiens ! Prends ça ! Et encore ça ! »

Le squale rendait l'âme. Ecthelion haletait, couvert de sang.

« Messire ! Messire ! »

Une voix, assourdie par l'eau dans ses oreilles, l’interpellait

« Vous avez pied Messire ! »

L'elfe s'aperçut brutalement que c'était vrai. Sinon, comment aurait-il pu faire contrepoids et tuer le requin? Ce dernier ne bougeait plus. Ecthelion ôta son épée du corps sans vie. Il fit alors jouer ses yeux d'elfe... Il y avait bien une bande de terre, là-bas !




* * *





Quelques heures plus tard, l'elfe et l'humain se trouvaient enfin sur la terre ferme, autour d'un bon feu de camp.

Sur une broche en bois, des morceaux de requin étaient en train de griller.

« Il a voulu nous manger, alors on le mange ! », déclara Ecthelion.

Belin approuva en hochant la tête.






Tags: maudits silmarils
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments