Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits silmarils, livre II  : La réputation (PG)

[Cette scène fait suite à la dernière du chapitre 1]



Belin avait beau s'être exilé dans le coin de la tente pour ne pas coucher à côté d'Ecthelion, après avoir eu du mal à s'endormir à cause du froid et de ses récents accès de mélancolie, il fut surpris de ne finalement pas faire mauvais sommeil...

Quand il se réveilla une première fois, il se rendit compte qu'il baignait même dans un état de calme et de chaleur. Ouvrant les yeux, il fut alors surpris de constater qu'Ecthelion l'avait rejoint, s'était couché contre lui et l'avait recouvert de sa propre couverture. Quoi, Messire ne l'avait donc pas oublié ? La joie et le soulagement envahirent sa poitrine. Il se tourna vers l'elfe et ferma les yeux.

Lorsqu'il se réveilla pour la deuxième fois, il n'y avait plus personne dans la tente, mais il percevait des bruits de conversation venant du dehors.

Il se hissa, chaussa ses bottes et sortit.

A trois mètres de là, Ecthelion et le seigneur Fingon était en train de parler. Il crut entendre le nom « Maedhros », mais n'en comprit pas plus. Pensant qu'il ne devait pas les déranger, il entreprit de s'occuper de remplir d'eau chaude les cuvettes destinées à sa propre toilette ainsi que celle de son maître.

* * *


Dans le petit matin, le fils aîné de Fingolfin était plus beau que jamais. Sa tunique d'entraînement, aux motifs raffinés et discrets, parfaitement coupée, mettait en valeur sa musculature ; libres d'ornements, ses cheveux bruns étaient soigneusement graissés et tressés.

« Je suis désolé de vous avoir dérangé tout à l'heure… » dit le prince. « Mais j'ai vu que vous dormiez avec votre écuyer humain ? »

« Oui votre altesse ! Belin... Belin a froid la nuit. »

« Ah… C'est une particularité de son espèce ? »

Ecthelion hocha la tête.

« Il est plus vulnérable que nous. Parfois, s'il a trop froid il se met à tousser, à avoir de la fièvre, et il a le nez qui goutte. »

« Vraiment ? »

« Oui. Il appelle ça être comme enrhumé. »

« Etrange expression. Je suppose que de nombreux physiciens de Barad-Eithel aimeraient l'ausculter... »

« Les médecins du camp l'ont déjà fait. Belin m'a dit qu'ils l'avaient regardé à tous les endroits. »

« Quoiqu'il en soit… Faites attention. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose que vous couchiez à côté de lui. »

« Ah bon ? »

« Oui… Les gens parlent. Apparemment, c'est assez mal vu de dormir avec ses écuyers. Mon cousin le seigneur Maedhros le fait, et à cause de cela les gens… disent des choses farfelues. »

« Quelles choses ? »

Fingon se rapprocha de lui, et murmura, l'air gêné.

« Qu'il est homosexuel. »

« Oh. »

« C'est pour cela que je vous conseille d'arrêter de dormir avec lui. Si vous avez peur qu'il ait trop froid, vous pourriez essayer les briques chauffées à la place. Nous faisions cela pendant la traversée de l'Helcaraxë. »

Ecthelion acquiesça mollement, et ses yeux s'en dirigèrent mécaniquement vers sa tente. Il y avisa Belin en train de s'activer, rentrant et sortant, dans la lumière matinale de l'été.

« Il porte des bijoux sur ses avant-bras ? », s'interrogea alors Fingon à voix haute. « On dirait qu'ils brillent. »

« Mais non », corrigea Ecthelion en suivant l'humain du regard. « C'est ses poils. »

Puis il se tourna vers Fingon et expliqua, l'air sérieux :

« Ils sont comme de l'or. »






Tags: maudits silmarils
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 4 comments