Bouche-trou pour sociopathes (petite_dilly) wrote,
Bouche-trou pour sociopathes
petite_dilly

Maudits silmarils, livre II, épisode # : Le bon, la brute et le truand (PG)

TEASER




La position d'Aredhel rendait l'endormissement difficile : coincée dans sa tente entre Egalmoth et Glorfindel, elle osait à peine respirer.

« Vous êtes obligés de vous coller à moi comme ça ? », glapit-elle.

« Le roi a dit qu'on devait vous suivre comme si on était vos ombres », dit Egalmoth.

« On vous a laissé la meilleure partie de la couverture », ajouta Glorfindel.

« Tout cela est ridicule ! Mais je remarque qu'encore une fois Ecthelion est le seul à se comporter de manière sensée. »

« Rien à voir », expliqua Egalmoth. « Il voulait simplement dormir avec son écuyer. A mon avis, il est de la Confrérie. »

« Vous croyez vraiment ? », demanda Glorfindel, qui devait bien s'avouer qu'il s'était souvent posé la question.

« Je n'en suis pas sûr à 100%... Mais quand on préfère dormir avec un humain arriéré plutôt qu'avec une superbe princesse... »

Il virgula un œil charmeur à la dite princesse. Celle-ci détourna la tête, l'air courroucé.

« Il faut que je sorte », dit brusquement Egalmoth. « Obligation naturelle. »

« C'est ça, du balai ! », pensa Aredhel. Mais elle le dit à haute voix.

Une fois dehors, le chef de la maison de l'Arche Céleste passa en revue le campement : le feu éteint, la tente où dormaient actuellement deux de leurs quatre écuyers, celle où dormaient Ecthelion et le sien... Et cachée quelque part, l'écuyère de Glorfindel, qui était de garde.

Egalmoth eut d'abord le projet d'aller lui tenir compagnie quelques temps, mais une autre envie supplanta cette dernière, quand il passa devant la tente d'Ecthelion. Sa main baguée souleva délicatement un pan du tissu qui fermait l'entrée, et il jeta un coup d'oeil à l'intérieur.

A l'intérieur de la tente, le jeune Ecthelion était allongé et semblait profondément endormi... mais aussi bienheureux. Il entourait de son bras gauche son écuyer, qui le semblait tout autant, blotti contre lui, la tunique entrouverte. Sa main droite était délicatement posée sur un muscle de sa poitrine velue, juste à l'endroit du coeur.

« Ah non mais là... »


Tags: maudits silmarils, silmarillion, tolkien
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 8 comments